mercredi 27 septembre 2017

3 ans du blog - Anniversaire et réflexions

Hello ! Dans mon billet d'aujourd'hui, on célèbre les 3 ans du blog (qui étaient hier) (j'ai un emploi du temps de ministre en ce moment ^^ ). Dans les prochains jours, je vais lancer quelques concours à la fois sur le blog et les réseaux sociaux, donc je vous conseille de guetter mon compte Twitter, parce que c'est là-bas que ça se passe !

Cet article sera différent de ceux que vous avez peut-être connus les deux années précédentes. Généralement, je fais un long article pour remercier mes partenaires de l'année, et en principe toutes les personnes qui ont marqué l'année du blog. Seulement cette année, et bien, je n'aurais pas grand chose à dire.
La vérité, c'est que je me lasse un peu de ce que je fais sur le blog. Chroniquer des romans, c'est une chose qui m'a passionnée pendant des années, et qui continue de le faire. Mais il y a une certaine lassitude qui s'est installée, à force de ne faire que ça. J'ai envie de faire autre chose, de parler d'autre chose et de tester de nouveaux formats. Entre le lancement du blog et maintenant, mes goûts et mes envies ont évolué, et j'ai envie que le blog soit une réflexion de tout ça et me ressemble plus.
D'un autre côté, j'ai l'impression de ne pas être suivie quand j'essaye de nouvelles choses. Finalement, ce sont mes vidéos qui plaisent le plus, alors que ce n'est pas le contenu qui est le plus travaillé. J'adore faire des vidéos, mais ce sont les billets écrits qui me passionnent le plus, et dans lesquels j'ai le plus envie de m'investir.

Je n'ai plus envie de parler uniquement de littérature. Mon blog vient d'une idée de partage de l'amour de la lecture, mais c'est aussi un moyen d'expression. Ce que je veux dire, c'est que j'ai besoin que mon blog me reflète plus, et soit plus en accord avec la personne que je suis maintenant. Je ne suis plus la même qu'il y a trois ans (et heureusement d'ailleurs). D'un côté je n'ai pas envie de rompre avec tout ce que j'ai fait durant ces trois années, mais plutôt de m'ouvrir à plus de choses. J'ai envie de parler et de partager autour d'autres sujets que la lecture même, et de me pencher sur d'autres aspects du monde du livre, comme l'écriture, qui prend une place de plus en plus grande dans mon quotidien (du moins je m'y emploie). Simplement de me sentir plus libre de ce que je poste. En soit, personne ne me dis rien si je poste autre chose, mais j'ai l'impression que je ne peux pas changer la ligne du blog sans en changer la plate forme. Ce serait une sorte de nouveau départ, un nouveau blog avec un reste de l'esprit de l'ancien. C'est ce à quoi je pense depuis un moment, et j'aimerais vraiment trouver le temps de mettre ça en place. De créer un espace qui me ressemble et sur lequel je pourrais aborder tous les sujets qui me tiennent à cœur.

J'ai toujours envie de parler de livres, mais je lis de moins en moins de YA, mais plus de livres dit « classiques » ou des contemporains plus 'adulte'. C'est aussi une évolution des genres de romans que je lis, qui se reflète forcément dans mes avis. Il y aussi des romans dont je n'ai pas forcément envie de parler sur le blog pour diverses raisons, et je n'ai plus envie de me mettre une pression inutile par rapport à ça.

La question, c'est aussi de savoir ce qui vous plaît dans le blog actuel et ce qu'il faut que je conserve. Je vous rédige cet article un peu spécial pour vous solliciter aussi, puisqu' avoir des retours est quelque chose de très important, surtout pour pouvoir évoluer et rester motivée. Quand vous passez plusieurs heures sur un contenu et que vous n'avez aucun commentaire, ça ne donne pas forcément envie de continuer à s'investir. C'est aussi une des raisons de mon besoin de changement.

Si vous avez suivi jusque là, je vous remercie d'avoir pris un peu de votre temps pour me lire, et je vous invite à rester connecté pour pouvoir participer aux concours qui arrivent. N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce que je viens d’énoncer, cela m'intéresse toujours.


Laure.

mercredi 6 septembre 2017

Let's talk about #1 : Hamilton

Si vous n'êtes ni amateur de musical américain, ni fan d'histoire américaine, il est très probable que vous n'ayez jamais entendu parler d'Alexander Hamilton, le protagoniste du musical Hamilton. Dans ce billet je vais essayer de vous présenter cette œuvre et vous faire comprendre pourquoi elle compte autant de fan outre-atlantique.

Hamilton est un musical qui se joue sur Broadway (ainsi que L.A. et Chicago) depuis plusieurs années et qui arrive à Londres en cette fin 2017. Les 46 morceaux composants ce show ont été écrits par Lin Manuel-Miranda, brillant auteur, chanteur et rappeur aussi à l'origine de certaines chansons de Moana, et acteur principal de In the Heighs. Il a d'ailleurs tenu le rôle principal du musical, en interprétant Alexander Hamilton.
Comme vous l'aurez compris, l’œuvre retrace la vie d'un des pères fondateurs des USA, Alexander Hamilton. Il a été le bras droit de George Washington, le premier secrétaire du Trésor américain et un personnage politique important de la fondation des Etats-Unis ainsi que des années qui ont suivies la Guerre d'Indépendance. Mais l'un des points qui la différencie des autres du genre, c'est son style musical. Car ici une grande partie des morceaux contiennent des moments rappés, ont des airs hip hop, sans pour autant renier le style plus « classique » des musicals, avec notamment des chansons plus jazzis (comme le formidable What did i miss).

La deuxième différence qui a beaucoup fait parler d'elle au lancement d'Hamilton c'est son casting. En effet, on peut s'accorder à dire que tous les personnages de ce musical, du protagoniste aux Scuylers Sisters en passant par Lafayette, étaient en réalité blancs. Pourtant dans le cast d'origine, Lafayette et Thomas Jefferson sont tous les deux interprétés par Daveed Digs, afro-américain, et plusieurs autres membres du cast comme Rénée Elisle Goldsberg, qui joue Angelica Scuyler (la belle sœur d'Hamilton), ne ressemblent pas physiquement à leurs personnages d'origine.
Pour expliquer cela Lin Manuel-Miranda emploie souvent cette phrase : «  It's the story of America then, told by America now ». (C'est l'histoire de l'Amérique d'hier, racontée par l'Amérique d'aujourd'hui). (Moi, fan ? Absolument.)
C'est une différence qui peut un peu perturber au début, surtout quand on sait que George Washington ou Thomas Jefferson étaient esclavagistes.

Ce qui est très intéressant dans Hamilton, en plus du coté musical dont je vous reparlerai un peu plus bas en vous présentant quelques morceaux, c'est vraiment la partie historique. Dans ce genre d’œuvre, ce qui importe le plus, c'est finalement de plonger le public dans l'ambiance de l'époque qu'elle représente et de les transporter aux côtés de ces personnages importants, quitte à perdre un peu de véracité factuelle. C'est plus une porte ouverte sur l'histoire qu'une réelle lecture des faits (même si une grande partie est vraie). Mais une histoire, fictionnelle d'autant plus, est toujours biaisée par le point de vue de celui qui la raconte, d'autant plus quand elle relate des faits politiques. Et puis évidemment, en un temps si court, on ne peut pas tout exposer, et rendre hommage à tous les personnages marquants de ce temps.
C'est typiquement le genre d’œuvre qui vous font vous intéresser à des périodes historiques, à des personnages pour lequel on aurait pas pas eu un intérêt particulier à la base. Personnellement, cela m'a permis de me documenter sur l'histoire américaine puisque mes connaissances sur le sujet étaient passablement nulles.

Hamilton, c'est aussi une œuvre très dense à tous les points de vues. C'est avec le temps et les informations que j'ai pu accumuler sur l'Histoire, que je me suis rendue compte de tous ces petits détails parsemés dans le musical. Et puis évidemment, il y a beaucoup de choses dont on se rend compte après plusieurs écoutes ; notamment dans les raps. C'est aussi l'une des choses qui m'ont fait écouter et réécouter les chansons à longueur de temps : il y a toujours des éléments nouveaux à entendre. Comme la mention de Sally Hemings dans « What did i miss » ou même le « Hamitlton, sit down » de Burr, dans « Non-stop », que je n'avais absolument pas remarqué tant il passe inaperçu. (D'ailleurs je pourrais vous parler de cette chanson pendant un moment, vu qu'elle est absolument incroyable et il y a tellement de choses à dire là-dessus ! )

Passons maintenant à la partie musicale, qui est peut-être l'une des plus surprenantes ! Effectivement, même si les traits des comédies musicales plus classiques sont présents, ce qui marque l'esprit ce sont les numéros hip-hop ou les raps. Ce n'est pas le genre de musiques qu'on associe à Broadway, mais là ça marche vraiment bien ! Pourtant, je n'écoute pas ce type de musique à la base et ça m'aurait presque rendu fan du genre. D'ailleurs pour vous détailler un peu mon propos, j'ai eu envie de vous présenter quelques unes de mes chansons préférées issues du musical :

#1 Alexander Hamilton


Dans la vidéo, vous voyez la toute première fois où Lin Manuel-Miranda chante une chanson du musical, devant le couple Obama et des convives de la maison blanche. C'est d'ailleurs la première chanson du musical, celle qui présente la vie d'Hamilton, son adolescence mais aussi sa fin (donc dès le début, vous savez comment toute l'histoire finit, il ne vous reste qu'à découvrir pourquoi). La vie d'Hamilton nous est contées par tous les personnages qui l'ont faites : sa femme, Eliza Hamilton, Aaron Burr etc. C'est une très bonne introduction à l'ambiance du musical, à la fois historiquement et musicalement.



J'ai mis ensemble ces deux morceaux car ils ont tous deux ce côté bataille et révolution qui caractérisent l'acte 1 du spectacle. Personnellement, ce sont deux chansons qui me donnent la pêche ! My Shot représente la genèse de la guerre d'Indépendance, où chacun expose ce qu'il a à perdre, alors que Yotktown est une véritable bataille épique.



Deux raps particulièrement impressionnants à écouter. Guns and Ships est d'ailleurs le rap le plus rapide de Broadway (et il faut s'accrocher pour comprendre toutes les paroles sans les avoir sous les yeux). Je ne suis pas fan de ce style à la base, mais on ne peut pas faire autrement qu'apprécier le talent de Daveed Diggs et Renée Elisle Goldsberg.



Ce sont des pères fondateurs qui rappent. Des politiques qui débattent en rappant. Si ça déjà ça ne vous convaint pas … Ici Thomas Jefferson et Alexander Hamilton se battent sur le système économique imaginé par ce dernier. Et ça a le mérite de pas être kitsch, mais un peu violent même. C'est vraiment très sympa à écouter ! Je crois que c'est l'un des morceaux que j'ai le plus écouté.


Dans un style totalement différent, qui reflète bien l'ambiance de l'acte 2. Cette chanson se classe dans la catégorie « Vous allez chialer » du musical (parce que oui il y en a, comme toujours). Par contre, vu que c'est l'une des dernières, je ne peux pas vraiment vous en parler. Mais je vous laisse le lien d'une superbe cover par Carrie Hope Fletcher !

Je vous invite vraiment à aller écouter ces chansons, mais aussi à prendre le temps de découvrir l'album en entier, et dans l'ordre.

Pour aller un peu plus loin…

Si vous êtes déjà fan, ou que vous voulez en savoir plus, je vous laisse quelques moyens d'aller chercher des informations supplémentaires.

Tout d'abord, Hamilton The Revolution, un livre racontant l'histoire du musical, et qui regroupe aussi les paroles de toutes les chansons ponctuées par les commentaires et notes de Lin-Manuel

Miranda. En plus d'être une mine d'information, c'est un magnifique objet-livre, imprimé sur un papier très beau avec des images splendides ! Je ne l'ai pas encore fini, mais j'aime bien en lire un chapitre de temps en temps. Le livre n'est disponible qu'en anglais.

Un podcast très sympa à écouter (et éventuellement le seul podcast français) : Hamsplanning. Ce sont trois fans qui parlent du musical avec passion ! La seule chose que je peux vous recommander c'est de l'écouter, car vous y retrouverez tout ce qu'il faut pour comprendre de façon complète l’œuvre ! Et, croyez-moi, vous allez bien rire.

Finalement, pour les fans d'histoire, je vous recommande les livres d'André Kaspi (eux-mêmes recommandés par ma prof d'histoire de l'année dernière), dont la bibliographie vous permettra d'en savoir plus sur la totalité de l'histoire américaine. Il a notamment deux tomes qui résument très bien toute l'histoire du pays, avec malgré tout beaucoup de détails et de choses intéressantes. 
Vous pouvez aussi découvrir la biographie qui a inspiré le musical, qui est celle de Ron Chernow

J'espère vous avoir donné envie de vous plonger dans l'histoire d'Alexander Hamilton, et que vous en serez aussi fan que moi !

N'hésitez pas à me partagez vos impressions sur ce nouveau format !